27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 21:13

Résumé du 1er épisode : ça blablatait beaucoup dans l'épisode précédent (ici), et il faut vous attendre à ce que ça blablate tout autant dans le second. Entre les deux, libre à vous d'imaginer des poursuites, une ou deux trahisons, une baston et le retour d'un frère jumeau caché. Sinon, il est toujours question de l'ouverture du premier bar gay à Walnut Grove.










































 

 

















Un très très grand merci à Djou (son blog ici) pour sa participation à cet épisode.

Published by pochep - dans Le lobby Gay
commenter cet article

commentaires

vega333 22/04/2010 23:07



Super post en tout cas, qui me rappelle avec brio les grands débats illustrés par Lauzier dans les "tranches de vie"; même esprit caustique, même acuité psychologique, j'adore, tout ça avec un
trait vivant et expressif !


Je viens de découvrir votre blog via Boulet, et j'en suis déjà fan !



Koulou 25/02/2010 11:53


héhé, vaste débats... j'ai pas de vrais chiffres à ma disposition (et heureusement) mais, je me mets souvent dans la peau des homos et je prends qlors conscience de leur désavantage. Si on
considère que les non-hétéros constitueraient 10% de la population, ça veux dire que dans tous les hommes qu'un gay croise , ou dans toutes les femmes qu'une lesbienne croise, 10% d'entre eux
seulement ont une chance de ne pas repousser ses avances, alors qu'un hétéros lui rencontrera 90% de personnes susceptibles de se laisser séduire. Le fait est donc qu'il devient pertienent pour les
homos de créer des lieux de "rassemblement" où le pourcentage de personnes partageant leur préférence sexuelle augmente, sans quoi, déjà que moi avec mes 90% de chance j'ai pris plus de rateaux en
40 ans que ce que vend Jardiland en une saison, les pauvres n'ont pas finis d'en chier. bref... ça doit quand même être possible de vivre ensemble non ?  sans qu'aucun n'impose son modèe de
sexualité à l'autre. moi, j'y crois !


Arthur Rainbow 16/11/2009 21:43


Avec une scolarité de 3 ou 4 ans dans mon école, la mémoire passe très peu d'une génération à l'autre. Si j'ai bien compris, en gros, quelqu'un devient responsable, ne passe pas le pouvoir, quitte
l'école, et personne ne prend la relève.

Quoi que concernant la renaissance de cette année, c'est plus un changement d'orientation, car l'homonerie ne servait, l'année dernière, qu'à faire la fête et faire passer des informations sur les
soirée lgbt de Paris, alors que cette année, homo-bi-sapiENS a pour but de faire des rencontre et des discussions, car il parait que les normaliens ont un accès plus facile que les autres aux
politiques.

En tout cas, pour le moment, ça démarre mal, surtout qu'on a pas le droit à une salle pour se réunir, donc ça aide pas.


Geoffroy 28/10/2009 16:38


C'est vraiment excellent ! Ah au fait : faire partie d'un groupe ou en créer un , c'est essayer de se convaincre par le nombre que nos gouts sont à nous et nous définissent. Par contre être gay, je
sais pas ce que ça veut dire.


Léopold 28/10/2009 14:50


une communauté plutôt conséquente


CONTACT

contact.9

New.deco.module.BindR.2.gif 

ACTU

En rayon

 

 

 

 

New.deco.module.03          

Sur le web

Dessindart.gif

Vente de dessins originaux

 

Lien.Tumblr.2.gif

Astérix chez les freaks

 

Ziggy.05